Avertissement : des membres du public sont contactés par des personnes prétendant travailler pour AXA Investment Managers. Découvrez plus d'informations et ce qu'il faut faire en cliquant ici.

Investment Institute
Macro hebdo

Deux minutes pour s'informer sur les marchés financiers: L'OCDE relève ses prévisions concernant la croissance mondiale ; le S&P 500 franchit les 5 000 points

  • 12 février 2024 (3 minutes)

Que faut-il savoir ?

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a revu à la hausse ses prévisions de croissance mondiale pour 2024, les portant à 2,9 %, contre 2,7 % en novembre. Ce chiffre reste cependant inférieur à l'estimation de 3,1 % pour 2023, tandis que ses prévisions de croissance de 3 % pour 2025 restent inchangées. L'OCDE a indiqué que la baisse des prix de l'énergie et des tensions sur les chaînes d'approvisionnement avait contribué à freiner l'inflation, mais que la situation variait d'un pays à l'autre. Ses prévisions de croissance pour 2024 ont ainsi été relevées de 1,5 % à 2,1 % pour les États-Unis en raison de la vigueur des dépenses des ménages et de l'assouplissement des conditions financières. En revanche, celles concernant la zone euro ont été ramenées à 0,6 % pour cette année et à 1,3 % pour 2025, contre 0,9 % et 1,5 % précédemment.


Dans le monde

Porté par les solides gains affichés par les entreprises et par un flux d'informations encourageantes, l'indice S&P 500 a franchi jeudi le cap des 5 000 points pour la toute première fois. Aux États-Unis, la croissance de l'activité économique a été la plus soutenue depuis juillet, les anticipations de baisse des taux d'intérêt ayant stimulé cette expansion. L'indice composite américain des directeurs d'achat (PMI) est passé de 50,9 en décembre à 52,0 en janvier. L'indice PMI définitif des services est resté inférieur à l'estimation préliminaire, tout en affichant une légère hausse, à 52,5 en janvier contre 51,4 en décembre. De son côté, le président de la Réserve fédérale (Fed), Jerome Powell, a indiqué dans un entretien qu'il continuait d'anticiper trois baisses de taux d'un quart de point cette année.

Le chiffre à la une : 1,5 °C

Le réchauffement de la planète a franchi pour la première fois le seuil de 1,5 °C sur une année complète. Selon le service climatique de l'Union européenne (UE), la température moyenne relevée entre février 2023 et janvier 2024 a été la plus élevée jamais enregistrée, dépassant de 1,52 °C la moyenne préindustrielle entre 1850 et 1900. Dans le cadre de l'Accord de Paris conclu en 2015, les dirigeants mondiaux se sont engagés à limiter le réchauffement à un niveau nettement inférieur à 2 °C, et dans l'idéal à 1,5 °C. Sur une note plus encourageante, le groupe de réflexion Ember a constaté que l'UE avait accéléré sa transition hors des combustibles fossiles l'an passé, leur utilisation reculant de 19 % pour atteindre le niveau le plus bas jamais enregistré, tandis que la part des énergies renouvelables a atteint le chiffre record de 44 %. 


Le bon mot

Chunyun : environ neuf milliards de déplacements devraient être effectués en Chine pendant la période dite « Chunyun » (les 40 jours qui entourent le Nouvel An chinois et au cours desquels les Chinois rentrent chez eux pour fêter l'événement), soit trois fois plus que les trois milliards de déplacements effectués avant la pandémie. Les données publiées la semaine dernière montrent que l'inflation en Chine a chuté à son rythme le plus rapide depuis 15 ans, passant de -0,3 % en décembre à -0,8 % en janvier en glissement annuel. Cette évolution s'explique en partie par la date du Nouvel An chinois (qui se déroulait l'an passé en janvier, ce qui avait stimulé la consommation, alors qu'il tombe cette année en février), mais elle souligne également la faiblesse persistante de la demande dans le pays. La perspective de nouvelles mesures de soutien de l'État a permis à l'indice composite de Shanghai d'enregistrer sa plus forte hausse en une journée depuis mars 2022, avec un bond de 3,2 % mardi dernier.

À venir

Mardi seront publiés les chiffres de l'inflation américaine pour le mois de janvier, ainsi que le taux de chômage britannique pour le mois de décembre. Le dernier indice ZEW du climat économique dans la zone euro, qui reflète les attentes quant aux perspectives économiques à six mois de la région, est lui aussi attendu mardi. Les derniers chiffres de l'inflation au Royaume-Uni seront communiqués mercredi, de même que la deuxième estimation de la croissance du PIB de la zone euro au dernier trimestre 2023. Suivront jeudi les chiffres du PIB du quatrième trimestre au Royaume-Uni et au Japon, ainsi que les chiffres de la production industrielle et des ventes au détail aux États-Unis.

Inscrivez-vous à la newsletter Deux minutes 

S'abonner
S’abonner à nos publications.

    Avertissement sur les risques

    La valeur des investissements, et les revenus qu'ils génèrent, sont sujets à des variations, ce qui peut engendrer une perte totale ou partielle du capital initialement investi.