Avertissement : des membres du public sont contactés par des personnes prétendant travailler pour AXA Investment Managers. Découvrez plus d'informations et ce qu'il faut faire en cliquant ici.

Investment Institute
Macro hebdo

Deux minutes pour s’informer sur les marchés financiers : La Fed procède à sa plus forte hausse de taux depuis 1994 ; la BCE vise à maîtriser les coûts d'emprunt

  • 20 juin 2022 (3 minutes)

Que faut-il retenir?

La Réserve fédérale américaine a relevé son taux directeur de 75 points de base (pb) dans une fourchette de 1,5 % à 1,75 %, sa plus forte hausse depuis 1994. La banque centrale table sur un taux médian de 3,4 % à la fin de l'année (contre 1,9 % annoncé en mars) et un pic à 3,8 % l'an prochain (contre 2,8 %). Le président de la Fed, Jerome Powell, a indiqué que compte tenu des préoccupations persistantes concernant la hausse des prix, une nouvelle hausse de 50 à 75 pb serait examinée lors de la prochaine réunion consacrée aux taux. Les projections de la Fed prévoient un ralentissement de l'économie américaine accompagné d'une légère hausse du chômage, mais M. Powell a déclaré que la banque « ne cherche pas à provoquer une récession ». Les marchés aux États-Unis et ailleurs ont toutefois jugé que le risque était plus important, et les principaux indices se sont pour la plupart repliés durant la semaine précédant la clôture de jeudi.

Etat du monde

Pour tenter de calmer les tensions sur le marché, la Banque centrale européenne a annoncé des mesures visant à lutter contre la hausse des coûts d'emprunt dans les États périphériques de la zone euro, en orientant les liquidités issues des créances arrivant à échéance vers les nations les plus endettées et en préparant de nouveaux outils destinés à prévenir les écarts importants entre les coûts d'emprunt. De son côté, la Banque nationale suisse a créé la surprise en relevant ses taux de 50 pb, une première en 15 ans, pour faire face à la menace inflationniste, tandis que la Banque d'Angleterre a procédé à sa cinquième hausse consécutive, de 25 pb, au terme d'une décision partagée dans laquelle trois des neuf membres du comité ont plaidé en faveur de 50 pb. La Banque a déclaré qu'elle agirait « avec force » si la hausse des prix ne faiblissait pas.

Le chiffre de la semaine : 101 millions de barils

Malgré l'incertitude économique actuelle, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) prévoit que la demande mondiale de pétrole augmentera de 2,2 millions de barils par jour (bpj) pour atteindre 101,6 millions de bpj en 2023, soit un niveau supérieur à celui observé avant la pandémie. Dans l'édition de juin de son rapport sur le marché pétrolier, l'AIE indique que, bien que la hausse des prix et la dégradation des perspectives économiques freinent la hausse de la consommation, la résurgence de la Chine devrait contribuer à la stimuler l'an prochain à mesure que le pays émergera des confinements liés au Covid-19. L'AIE a néanmoins ajouté que « la hausse des prix du pétrole et la dégradation des perspectives économiques continuaient de modérer nos attentes en matière de croissance de la demande de pétrole ». 

Eclairage

Théorie du plus grand fou : Concept qui tente d'expliquer le maintien des bulles de marché. Il renvoie essentiellement à l'idée selon laquelle, même si vous possédez un actif qui semble surévalué au regard de la plupart des critères, vous serez toujours en mesure, dans certaines conditions, de trouver un « plus grand fou » qui vous rachètera cet actif dans l'espoir de réaliser un bénéfice. La semaine dernière, le milliardaire spécialiste de la technologie Bill Gates a employé cette expression pour critiquer les conditions du marché des cryptomonnaies et l'essor des jetons non fongibles (NFT).Carbon bombs: New or expanding projects in the oil and gas sector which have the potential to produce greenhouse gas emissions equivalent to at least one billion tonnes of carbon dioxide over their lifetime. Reports last week identified 195 such projects and estimated that they alone could exceed the global carbon budget – the amount of emissions which would give the world a better-than-50% chance of limiting warming to within 1.5°C above pre-industrial times. The US was identified as the leading source of potential carbon bombs.

Prochaines échéances

Mardi, la Banque centrale d'Australie publiera le procès-verbal de sa réunion de politique monétaire de juin, au cours de laquelle son taux directeur a été relevé de 50 pb à 0,85 %. Les chiffres de l'inflation au Canada et au Royaume-Uni pour le mois de mai seront annoncés mercredi, date à laquelle aura également lieu la réunion de la BCE sur les questions non monétaires. Une série d'indices préliminaires des directeurs d'achats seront publiés jeudi, dont ceux du Japon, de la zone euro, des États-Unis et du Royaume-Uni. Enfin, les derniers chiffres actualisés de l'inflation japonaise pour le mois de mai seront communiqués vendredi.

Pour découvrir nos analyses et points de vue, consultez l'Institut d'investissement d'AXA IM.

Articles et vidéos

Macro hebdo

Deux minutes pour s’informer sur les marchés financiers : La Fed évoque un risque de récession ; la croissance de l'activité ralentit dans la zone euro

  • Par AXA IM Investment Institute
  • 28 juin 2022 (5 minutes)
Macro hebdo

Le resserrement s'accentue

  • Par Gilles Moëc
  • 20 juin 2022 (7 minutes)
Macro hebdo

Mauvaise vision périphérique

  • Par Gilles Moëc
  • 13 juin 2022 (7 minutes)

    Avertissement

    Investir sur les marchés comporte un risque de perte en capital.
     

    Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/CE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés, une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considéré comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers. Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée. Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Du fait de sa simplification, ce document peut être partiel et les informations qu’il présente peuvent être subjectives. Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles, de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers. L’information concernant le personnel d’AXA Investment Managers est uniquement informative. Nous n’apportons aucune garantie sur le fait que ce personnel restera employé par AXA Investment Managers et exercera ou continuera à exercer des fonctions au sein d’AXA Investment Managers.
     
    AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – La Défense 9 – 6, place de la Pyramide – 92800 Puteaux. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-008 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 421 906 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.

    Avertissement sur les risques

    La valeur des investissements, et les revenus qu'ils génèrent, sont sujets à des variations, ce qui peut engendrer une perte totale ou partielle du capital initialement investi.