Avertissement : des membres du public sont contactés par des personnes prétendant travailler pour AXA Investment Managers. Découvrez plus d'informations et ce qu'il faut faire en cliquant ici.

Investment Institute
Macroéconomie

Deux minutes pour s'informer sur les marchés financiers: Ralentissement du rythme des hausses de taux indiqué dans le procès-verbal de la Fed ; contraction de l'activité industrielle dans la zone euro

  • 10 juillet 2023 (3 minutes)

Que faut-il savoir ?

D'après le procès-verbal de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed), la hausse des taux d'intérêt américains devrait se poursuivre en 2023, mais à un rythme moins soutenu. Après dix hausses consécutives, les taux sont restés inchangés en juin, bien que certains responsables de la Fed aient plaidé en faveur d'une hausse de 25 points de base et que la plupart aient estimé que d'autres hausses seraient nécessaires cette année. Beaucoup ont toutefois indiqué qu'il était opportun de continuer à ralentir le rythme de raffermissement de la politique monétaire afin de pouvoir évaluer l'effet différé du resserrement de cette politique sur l'économie. Parallèlement, les indices ISM font état d'une accélération de la baisse de la production manufacturière américaine en juin, mais d'une hausse dans le secteur des services.

Dans le monde

L'activité industrielle mondiale a fléchi en juin. Dans la zone euro, le ralentissement du secteur des services et l'aggravation du déclin de la production manufacturière ont fait basculer l'indice HCOB/S&P PMI composite Global en territoire de contraction, avec une révision à la baisse à 49,9 contre une estimation initiale de 50,3 et un chiffre de 52,8 en mai. Toute valeur inférieure à 50 est signe de contraction. En Chine, l'indice Caixin des directeurs d'achat (PMI) du secteur des services a atteint son plus bas niveau depuis cinq mois, passant de 57,1 en mai à 53,9, signe d'une faible demande intérieure et d'un ralentissement de la reprise post-pandémique. L'indice composite a enregistré son sixième mois consécutif en territoire d'expansion, bien qu'il ait reculé à 52,5 contre 55,6 en mai.

Le chiffre à la une : 3,58 %

Selon une enquête menée par la Confédération syndicale japonaise (Rengo), les augmentations de salaire octroyées par les entreprises japonaises à leurs salariés sont les plus élevées depuis 30 ans. Les données recueillies auprès de plus de 5 000 syndicats affiliés font état d'un accord salarial moyen de 3,58 % lors des négociations de printemps, contre 2,07 % l'an passé. Ce chiffre est le plus élevé depuis les 3,9 % accordés en 1993. La Banque du Japon a indiqué son intention de maintenir une politique monétaire accommodante tant que les salaires ne commenceront pas à augmenter de manière significative, tandis que le Premier ministre Fumio Kishida a mis l'accent sur la croissance des salaires après plusieurs décennies de stagnation et face à l'augmentation du coût de la vie.

Le bon mot :

Oscillation australe El Niño : phénomène climatique naturel observé dans l'océan Pacifique tropical, qui comprend El Niño, phase de réchauffement des températures marines, et La Niña, phase de refroidissement. Selon les centres nationaux américains de prévision environnementale (US National Centers for Environmental Prediction), le début d'un phénomène El Niño, conjugué aux émissions persistantes de dioxyde de carbone, a contribué à porter la température moyenne mondiale à un niveau record la semaine dernière, dépassant pour la première fois les 17°C. De nouveaux records de température et des conditions météorologiques extrêmes sont attendus dans les mois à venir.

À venir

Lundi seront publiées les dernières données concernant l'inflation en Chine, suivies mardi de celles de l'Allemagne. Le même jour sera communiqué le taux de chômage au Royaume-Uni pour le mois de mai. La Banque du Canada tiendra sa réunion de politique monétaire mercredi, date à laquelle les chiffres de l'inflation américaine de juin seront également publiés. Les chiffres de mai ont montré que l'inflation des prix à la consommation était tombée à 4 %, son plus bas niveau depuis plus de deux ans. Enfin, les chiffres de la production industrielle en mai dans la zone euro sont attendus jeudi, suivis vendredi des chiffres de l'inflation des prix de gros en Inde.

Articles et vidéos

Macroéconomie

Les ETF au service de la transition vers une économie plus durable. Mode d’emploi

  • Par Jane Wadia
  • 22 avril 2024 (3 minutes)
Macroéconomie

Comment intégrer les objectifs climatiques dans un portefeuille ETF ?

  • Par AXA Investment Managers
  • 17 avril 2024 (3 minutes)
Macroéconomie

Lettre de Chine

  • Par Gilles Moëc
  • 15 avril 2024 (10 minutes)

    Avertissement sur les risques

    La valeur des investissements, et les revenus qu'ils génèrent, sont sujets à des variations, ce qui peut engendrer une perte totale ou partielle du capital initialement investi.

    Haut de page