Avertissement : des membres du public sont contactés par des personnes prétendant travailler pour AXA Investment Managers. Découvrez plus d'informations et ce qu'il faut faire en cliquant ici.

Investment Institute
Macroéconomie

Deux minutes pour s'informer sur les marchés financiers: Ralentissement de l'inflation aux États-Unis, suscitant l'espoir d'une réduction des hausses de taux ; révision à la baisse des prévisions de croissance de la Banque mondiale

  • 16 janvier 2023 (3 minutes)

Que faut-il savoir ?

L'inflation américaine a de nouveau reculé en décembre pour atteindre 6,5 % en rythme annuel (contre 7,1 % en novembre), ce qui constitue sa plus faible progression annuelle depuis octobre 2021. Sur un mois, l'indice des prix à la consommation (IPC) a cédé 0,1 % sous l'effet de la baisse des prix du carburant, marquant ainsi la première baisse mensuelle depuis mai 2020. L'IPC sous-jacent, qui exclut les prix des produits alimentaires et de l'énergie, a quant à lui progressé de 0,3 % sur le mois. Ces chiffres ont alimenté l'espoir de voir la Réserve fédérale (Fed) adopter une politique moins agressive lors de sa réunion de février, les attentes convergeant vers une hausse de 25 points de base. Patrick Harker, membre du comité de fixation des taux de la Fed, a indiqué qu'il s'agirait d'un taux « approprié ».

Dans le monde

Selon la Banque mondiale, la croissance mondiale devrait ralentir pour atteindre 1,7 % cette année et 2,7 % l'an prochain, l'économie mondiale étant  « dangereusement proche » de la récession. Ses prévisions de croissance pour 2023 et 2024, jusqu'alors de 3 %, ont été revues à la baisse en raison de la persistance de taux d'inflation et d'intérêt élevés ainsi que de l'impact de la guerre en Ukraine, et elle a prévenu que « toute nouvelle évolution défavorable » pourrait faire basculer l'économie mondiale dans la récession. Parallèlement, le Forum économique mondial a qualifié la crise du coût de la vie de risque le plus préoccupant pour l'économie mondiale au cours des deux prochaines années. Selon lui, le changement climatique reste le plus gros risque à long terme. La réunion annuelle du Forum économique mondial se tiendra cette semaine à Davos (Suisse).

Le chiffre à la une : 2,1 milliards

Suite à la réouverture des frontières du pays aux voyageurs étrangers pour la première fois depuis mars 2020, environ 2,1 milliards de voyages devraient être effectués en Chine pendant la période du Nouvel An lunaire. Ce chiffre, qui représente une hausse de 99,5 % par rapport à l'an passé et d'environ 70 % par rapport aux niveaux antérieurs à la pandémie d'après les autorités chinoises, marque une étape cruciale dans l'abandon de la politique restrictive du « zéro Covid ». La réouverture de l'économie devrait exercer une pression à la hausse sur les prix ; la semaine dernière, les données ont fait état d'une hausse de l'inflation annuelle à 1,8 % en décembre, contre 1,6 % en novembre, sous l'effet de l’augmentation des prix des produits alimentaires.

Le bon mot :

Protocole de Montréal : accord mondial visant à éliminer progressivement la fabrication et l'utilisation des substances chimiques responsables de la dégradation de la couche d'ozone, comme celles utilisées dans la réfrigération et la production d'aérosols. Signé en 1987, ce protocole est le premier traité universellement ratifié de l'histoire des Nations unies (ONU). La semaine dernière, un groupe d'experts travaillant sous l'égide de I'ONU a confirmé la disparition progressive de près de 99 % de ces substances chimiques nuisibles à la couche d'ozone. Celle-ci devrait ainsi retrouver les valeurs enregistrées en 1980 d'ici à 2040 si les politiques actuelles sont maintenues, mais d'ici à 2045 dans l'Arctique et 2066 dans l'Antarctique.

À venir

Mardi, la Chine communiquera ses chiffres du PIB au quatrième trimestre et ses derniers chiffres du chômage. La Banque du Japon tiendra mercredi sa première réunion de politique monétaire de l'année. Le même jour seront publiés les chiffres actualisés de l'inflation au Royaume-Uni et dans la zone euro. La Banque centrale de Turquie se réunira jeudi pour fixer ses taux d'intérêt, tandis que seront publiées les statistiques concernant les mises en chantier de logements aux États-Unis. Les chiffres actualisés de l'inflation au Japon sont quant à eux attendus vendredi.

    Avertissement sur les risques

    La valeur des investissements, et les revenus qu'ils génèrent, sont sujets à des variations, ce qui peut engendrer une perte totale ou partielle du capital initialement investi.