• AXA IM
  • Espace Presse
  • Boutaina Deixonne, Head of Euro IG and HY Credit at AXA IM, commente l’évolution du marché du crédit Euro en novembre et les perspectives pour les mois à venir.

Avertissement : des membres du public sont contactés par des personnes prétendant travailler pour AXA Investment Managers. Découvrez plus d'informations et ce qu'il faut faire en cliquant ici.

Commentaire de marché

Boutaina Deixonne, Head of Euro IG and HY Credit at AXA IM, commente l’évolution du marché du crédit Euro en novembre et les perspectives pour les mois à venir.

  • 08 décembre 2023

Malgré un primaire abondant, le marché du crédit Euro a été résilient en novembre avec un resserrement de l'indice Euro BofA Merrill Lynch de 7 points de base atteignant un niveau de 90 points de base, soutenu par la rhétorique d'un atterrissage macro-économique en douceur, le message accommodant de la Fed et le ralentissement des chiffres de l'inflation. En termes de spreads, la volatilité a fortement diminué le mois dernier, principalement dans l’univers du crédit à haut rendement (High Yield - HY) comparativement au crédit Investment Grade1  (IG), mais également pour la dette subordonnée par rapport à la dette senior. En effet, la dette subordonnée a surperformé tant chez les financières (-0.16 % en moyenne) que chez les hybrides (-0.10%). Les cycliques se sont aussi bien comportées notamment les médias (-0.14%), l’immobilier (-0.10%) et l'automobile (-0.04%). L'immobilier a généré un rendement satisfaisant ce mois-ci malgré des nouvelles négatives autour d'Heimstaden Bostad (+1.30%), une société immobilière suédoise, après que l'enquête pour corruption chez l'actionnaire Alecta ait fait les gros titres ainsi que pour CPI (+0.95%) affecté par un rapport de Muddy Water mettant en évidence des problèmes en matière de comptabilité/valorisation et de gouvernance. Les obligations CPI et Heimstaden Bostad ont chuté de 4 points de base en moyenne. L'indice Euro High-Yield a également enregistré de solides performances avec un resserrement de 40 points de base pour attendre un niveau de 340 points de base. Les secteurs de la consommation, de l'automobile et de la vente au détail ont été les principaux sur-performeurs. L'immobilier a, par contre, continué de peser avec notamment le défaut du groupe autrichien Signa.

La baisse des taux combinée au resserrement des spreads ont permis à l'indice ICE BofA EUR Corporate d'enregistrer, en novembre, sa meilleure performance depuis le début d’année avec un rendement total de +2,3 %. L'indice High-Yield s'est également bien comporté à +2,9 %, affichant son deuxième meilleur mois après janvier 2023.

Une inflation plus faible, combinée à un ralentissement du marché de l'emploi et à une décélération des chiffres de la croissance ont prolongé le rallye de duration amorcé fin octobre en Europe, renforçant l'idée selon laquelle le cycle de hausse de taux des banques centrales est terminé. Des signaux macroéconomiques de faiblesse ont conforté le consensus selon lequel des réductions de taux pourraient intervenir plus tôt qu’initialement attendu. Les marchés prévoient désormais que des réductions de taux seront à l'ordre du jour pour le premier semestre de l'année prochaine. Reste à savoir si les banques centrales seront disposées à réduire leurs taux aussi rapidement même si la croissance se maintient. Nous maintenons notre opinion selon laquelle les banques centrales ont un appétit plutôt faible pour un assouplissement rapide, car la lutte contre l'inflation devrait rester leur priorité. Dans ce contexte, le Bund allemand et les obligations à 10 ans du Trésor américain ont baissé de près de 40 points de base et de 60 points de base, à 2,45 % et 4,35 % respectivement.

Après un mois d'octobre décevant, le marché primaire a été plus dynamique ce mois-ci avec plus de 63 Md€ de nouvelles émissions, dont trois opérations émanant d'émetteurs du secteur immobilier (Gecina, Covivio et IHG). Conformément aux tendances observées ces derniers mois, les non-financières ont dominé le marché primaire avec près de 63 % des nouvelles émissions, les carnets d’ordres ont été sursouscrits plus de 3,4 fois, notamment pour les obligations à béta élevé comme l'APA hybride et Vestas. Du côté des financières, les carnets d’ordres ont été sursouscrits environ 2,7 fois. Les primes des nouvelles émissions se sont réduites sur le mois (13 points de base en moyenne) compte tenu d'un fort appétit des investisseurs notamment pour les non-financières.

Les émissions High-Yield ont totalisé environ 5 Mds€ ce mois-ci avec notamment Lottomatica, Paprec et Styro. Compte tenu de l'appétit pour le risque ce mois-ci, des AT1 ont également été émises sur les marchés euro et dollar de la part de différentes banques. Les carnets d’ordres ont été sursouscrits et les obligations se sont bien comportées à la clôture.

Du côté de la demande, les flux ont été positifs tant sur le HY que sur l’IG. Au sein de ce dernier, les flux se sont concentrés sur les maturités intermédiaires et longues. Nous prévoyons que des flux de capitaux entrants soutiendront la classe d’actifs en 2024.

À l’approche de 2024, une décélération de la croissance et de l’inflation occupe le devant de la scène, dressant le tableau d’un environnement économique anémique. L’anticipation d’une coupe des taux d’intérêt ajoute de la complexité car le cheminement vers cette baisse dépend des perspectives d’inflation et de croissance. Nous n’excluons donc pas à nouveau une volatilité sur les marchés du crédit au cours du premier semestre 2024. Cela dit, même si les spreads peuvent s’élargir en raison du risque de récession, les baisses de taux apporteront un soutien à la classe d’actifs du crédit, les fondamentaux et les paramètres techniques étant également favorables.

  • VGl0cmVzIG5vdMOpcyBhdSBtb2lucyBCQkItIHBhciBTdGFuZGFyZCAmYW1wOyBQb29y4oCZcyBvdSBub3RlIMOpcXVpdmFsZW50ZSBwYXIgTW9vZHnigJlzIG91IEZpdGNoLCBvdSBjb25zaWTDqXLDqXMgY29tbWUgZGUgcXVhbGl0w6kgw6lxdWl2YWxlbnRlIHBhciBsZSBnZXN0aW9ubmFpcmUgZmluYW5jaWVyIHPigJlpbHMgbmUgc29udCBwYXMgbm90w6lzLg==

    A propos d'AXA Investment Managers

    Publié par AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – 6, place de la Pyramide – 92908 Paris La Défense cedex. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-08 en date du 7 avril 1992. S.A. au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.

    Ce communiqué de presse ne doit pas être considéré comme une offre, une sollicitation, une invitation ou une recommandation à souscrire un service ou produit d’investissement et est fourni à titre d’information uniquement. Aucune décision financière ne doit être effectuée sur la base des informations fournies. Ce communiqué de Presse est émis à la date indiquée. Il ne constitue pas une publicité financière telle que définie par le droit français. Il est émis dans un but d’information. Les performances passées ne sauraient préjuger des résultats futurs. Les opinions exprimées ne constituent pas un conseil en investissement, ne représentent pas nécessairement les opinions de l’une des sociétés du Groupe AXA Investment Managers et sont susceptibles de changer sans préavis.  Nous ne faisons aucune déclaration ni n’offrons aucune garantie explicite ou implicite (y compris à l’égard de tiers) quant à l’exactitude, la fiabilité ou l’exhaustivité des informations contenues dans ce document. Toute mention de stratégie n'est pas destinée à être promotionnelle et n'indique pas la disponibilité d'un véhicule d'investissement.

    Avertissement sur les risques

    La valeur des investissements, et les revenus qu'ils génèrent, sont sujets à des variations, ce qui peut engendrer une perte totale ou partielle du capital initialement investi.