Avertissement : des membres du public sont contactés par des personnes prétendant travailler pour AXA Investment Managers. Découvrez plus d'informations et ce qu'il faut faire en cliquant ici.

Investment Institute
Gouvernance

Le Net zéro, une opportunité de croissance ?

  • 13 janvier 2022 (5 minutes)

Face à la volonté des pouvoirs publics du monde entier d’intensifier leurs investissements dans les énergies vertes, la demande en faveur des technologies propres est appelée à augmenter

En septembre 2020, alors que des dizaines de pays peinaient encore à contenir la pandémie de coronavirus, le président chinois, Xi Jinping, a fait une annonce inattendue selon laquelle la Chine viserait la neutralité carbone d’ici à 2060.

« L’espèce humaine ne peut pas continuer à ignorer indéfiniment les mises en garde de la nature », a déclaré le numéro un du Parti communiste chinois lors d’une réunion virtuelle des Nations unies.

AXA IM 12

Mais cette annonce a également de profondes répercussions sur la demande de technologies propres à l’échelle mondiale. Elle insuffle en effet un vent de dynamisme sans précédent à la thématique porteuse de « l’économie verte » et permet aux entreprises qui y sont exposées de se développer plus rapidement que l’ensemble du marché.

Pour Amanda O’Toole, gérante de portefeuille des portefeuilles thématiques et axés vers l’économie verte d’AXA Investment Managers, « il y a là une véritable opportunité de croissance. La transition énergétique est désormais un phénomène mondial, et nous parlons ici de marchés qui offrent une visibilité claire en termes de croissance structurelle à long terme. »

Outre l’annonce de la Chine, il semblerait qu’au moins deux autres facteurs stimulent la demande en faveur des technologies propres, élargissant rapidement le marché potentiel et ouvrant de formidables perspectives de croissance pour les entreprises du secteur.

Les moteurs de la croissance

 Le premier moteur est le changement d’attitude observé au sein de la population, la sensibilisation croissante des consommateurs à des questions telles que le changement climatique et le développement durable incitant les entreprises à examiner de près leurs émissions de CO2.

« Les entreprises reconnaissent la nécessité d’investir dans des solutions plus propres pour conserver et accroître leur part de marché », explique Mme O’Toole. « Les répercussions sont considérables, car cela signifie que les entreprises doivent elles-mêmes devenir durables. »

Le second moteur de croissance des technologies propres, qui est lié au premier, est le fait qu’un nombre croissant d’investisseurs privilégient les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) en tant qu’éléments centraux de leurs portefeuilles.

Ainsi, à la fin de l’année dernière, le volume total d’actifs investis dans des fonds durables à l’échelle mondiale a atteint le chiffre record de 1 700 milliards de dollars, soit un bond de 50 % par rapport à l’année précédente3 .

« Il s’est passé beaucoup de choses ces 12 derniers mois », souligne Mme O’Toole. « De plus en plus de clients se soucient de la durabilité, ce qui oriente les capitaux vers les stratégies les plus favorables à ces changements. »

Secteurs porteurs dans le cadre de la transition énergétique

Quels sont les secteurs les plus susceptibles de bénéficier de la demande future en faveur des technologies propres ?

Les fabricants de véhicules électriques devraient connaître une forte accélération de la demande, notamment à la faveur d’un soutien marqué des pouvoirs publics. Le Royaume-Uni a récemment annoncé l’interdiction des ventes de nouvelles voitures à essence et diesel à partir de 2030. Plus d’une douzaine d’autres pays ont proposé des mesures similaires4 .

  • ESG funds defy havoc to ratchet huge inflows, Financial Times, février 2021
  • Burch I and Gilchrist J, Survey of Global Activity to Phase Out Internal Combustion Engine Vehicles, mars 2020

« La motorisation électrique est une technologie clé pour réduire la pollution atmosphérique dans les zones densément peuplées, » a déclaré l’AIE l’an passé. « Les objectifs environnementaux et de durabilité motivent les politiques de soutien aux véhicules électriques à tous les niveaux de gouvernance. »

L’un des segments de croissance les plus prometteurs au sein du secteur des technologies propres est la gestion de l’énergie et les réseaux intelligents. Aux États-Unis, Ameresco, intégrateur de technologies propres et développeur, propriétaire et exploitant d’actifs d’énergie renouvelable, s’est développé rapidement grâce à son large portefeuille de solutions d’économie d’énergie.


Dans le cadre d’une série de contrats conclus avec le ministère de l’Éducation et d’autres organismes fédéraux, Ameresco a permis aux autorités américaines de réaliser plus de 2,8 milliards de dollars d’économies d’énergie ces dernières années.

Au Danemark, le groupe énergétique Ørsted a déjà construit plus de parcs éoliens offshore que tout autre promoteur au monde, et possède des parcs aux États-Unis, à Taiwan et en Europe6 .

Il s’est totalement transformé au cours des dix dernières années, passant du statut d’entreprise axée sur les combustibles fossiles à celui de spécialiste des énergies vertes. La part des énergies renouvelables dans sa production énergétique est ainsi passée de 17 % en 2006 à 90 % en 20207 .

D’autres entreprises procèdent également à de lourds investissements dans la transition écologique. La société espagnole de services aux collectivités Iberdrola a ainsi annoncé qu’elle allait porter ses investissements annuels à environ 10 milliards d’euros (soit près du double des années précédentes) afin d’investir dans les énergies renouvelables et la construction des réseaux nécessaires à leur exploitation.

Parmi ses plus gros investissements actuels figurent un projet de stockage d’énergie hydroélectrique au Portugal (1,5 milliard EUR), un parc éolien offshore aux États-Unis (2,8 milliards USD) et un projet d’énergie solaire en Espagne (300 millions EUR)8 .

Potentiel de croissance dans les technologies propres

Ces investissements sont considérables, mais Mme O’Toole est convaincue que les choses ne vont pas s’arrêter là. « Nous venons de vivre la toute première année de réelle adoption massive de certaines de ces technologies », explique-t-elle. « Mais ce n’est selon moi que le début. »

Pour les investisseurs axés sur le thème de l’économie évolutive, cette croissance du secteur des énergies renouvelables devrait offrir un flux continu d’opportunités. La transition vers la neutralité carbone au détriment des combustibles fossiles est devenue un impératif environnemental. Cette mutation ne sera possible que moyennant des investissements croissants dans les technologies propres.

  • Nos parcs éoliens offshore, Ørsted, 20 avril 2021
  • By the numbers: How we build a world that runs on renewable energy, Ørsted, 20 avril 2021
  • Iberdrola plans €10bn-a-year clean energy push, Financial Times, 6 juillet 2020
Investissement Responsable

L'investissement responsable chez AXA IM

Nous investissons activement pour la prospérité à long terme de nos clients et pour assurer un avenir durable à la planète.

En savoir plus
Actions Thématiques

Technologies propres

Des entreprises innovantes créent des solutions pour répondre aux pressions exercées sur les ressources naturelles limitées et à la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

En savoir plus

Articles et vidéos

Actions

Du réfrigérateur au radiateur : comment participer à l’économie propre ?

  • Par Amanda O’Toole
  • 17 février 2022 (5 minutes)
Social

Comment investir dans l’économie propre ?

  • Par AXA Investment Managers
  • 21 mai 2021 (5 minutes)
Environnement

Lahti, la ville où l’on vous offre un café si vous vous déplacez à vélo

  • Par AXA Investment Managers
  • 19 mai 2021 (3 minutes)

    Avertissement

    Les sociétés sont données à titre d’information uniquement et ne constituent pas une recommandation à l’achat ou à la vente.

    Investir sur les marchés comporte un risque de perte en capital.

    Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/CE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés, une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considéré comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers. Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée. Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Du fait de sa simplification, ce document peut être partiel et les informations qu’il présente peuvent être subjectives. Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles, de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers. L’information concernant le personnel d’AXA Investment Managers est uniquement informative. Nous n’apportons aucune garantie sur le fait que ce personnel restera employé par AXA Investment Managers et exercera ou continuera à exercer des fonctions au sein d’AXA Investment Managers.

    AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – La Défense 9 – 6, place de la Pyramide – 92800 Puteaux. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-008 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 421 906 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.

    Avertissement sur les risques

    La valeur des investissements, et les revenus qu'ils génèrent, sont sujets à des variations, ce qui peut engendrer une perte totale ou partielle du capital initialement investi.

    Etes-vous un investisseur professionnel?

    Je confirme par la présente que je suis un investisseur professionnel au sens de la législation applicable et que je ne suis pas un ressortissant des États-Unis.
    Je comprends que tous les fonds ne sont pas adaptés à tous les types de clients et qu’ils ne sont pas disponibles dans tous les pays. Je comprends que les informations fournies le sont uniquement à titre informatif et qu’elles ne constituent pas une sollicitation ou un conseil en matière de placement.
    Je confirme que je dispose des connaissances, de l’expérience et des compétences nécessaires en matière de placement, et que je comprends les risques associés aux produits d’investissement, au sens des règles applicables dans ma juridiction.