Avertissement : des membres du public sont contactés par des personnes prétendant travailler pour AXA Investment Managers. Découvrez plus d'informations et ce qu'il faut faire en cliquant ici.

Investment Institute
Environnement

L’économie circulaire. De la valeur pour l’environnement et les investisseurs

  • 18 août 2022 (7 minutes)

L’économie circulaire fonctionne en boucle. Elle vient abolir la notion de déchet et a pour objectif de produire des biens et services tout en limitant fortement la consommation et le gaspillage des matières premières, et des sources d'énergies non renouvelables. Nous souhaitons partager avec vous les principales observations de nos travaux de recherche, en exposant comment l'économie circulaire peut modifier le paysage de l'investissement.

  • Notre approche de « prendre-faire-disposer » en matière de production et de consommation est devenue une menace pour la planète et pour les économies qui fonctionnent bien. Au cours des 50 dernières années, l'extraction des ressources naturelles a triplé. En 2019, plus de 90 milliards de tonnes de matières ont été extraites et traitées, ce qui contribue à la moitié des émissions mondiales de CO2, est responsable d'environ 90 % de la perte de biodiversité et du stress hydrique.
  • Les perspectives sont tout aussi inquiétantes. Si la population mondiale – qui ne cesse d'augmenter (10 milliards d'habitants d'ici à 2050) – dépend des systèmes de production et des services avec lesquels nous travaillons aujourd'hui, il faudra alors jusqu'à 180 milliards de tonnes de matériaux, soit deux fois celle utilisée aujourd'hui. On ne sait pas si de telles quantités de matières seront disponibles et, ce qui est tout aussi critique, si les entreprises et les pays seront en mesure de limiter et de gérer les déchets qui sont produits.
  • Le développement de l'économie circulaire s’accélère alors que son concept même est en train de se transformer, passant d’une politique de réduction des déchets à des procédés de production, sous l’impulsion des gouvernements se positionnant comme responsables de la santé publique et de la protection de l'environnement. Nous identifions ainsi une deuxième phase de l'économie circulaire qui, de 1990 à 2010, met l'accent sur la relation des intrants et des produits pour promouvoir l'éco-efficacité. Cela a conduit à l'élaboration de mesures de production des déchets et à la mise en œuvre de stratégies de réduction des déchets plus ciblées. Plus récemment, à partir de 2010 environ, les inquiétudes liées à l'épuisement des ressources ont occupé le devant de la scène. L'approche est passée de la gestion des déchets à la maximisation de l'utilisation des matières premières dans un contexte de forte demande de ressources.
  • Il n'y a toujours pas de consensus sur la définition exacte de l'économie circulaire dans la communauté scientifique, ainsi que sur la terminologie autour de celle-ci. Le concept se situe au croisement du climat, des ressources naturelles et de l'environnement, et s'étend à d'autres domaines de la durabilité tels que l'économie verte, la production propre ou l'écologie industrielle. Contrairement aux questions climatiques qui placent au radar de la transition des secteurs à forte émissions, l'économie circulaire s'étend à tous les secteurs et s'accompagne d'une série de risques et d'opportunités pour les investisseurs responsables.
  • Au cœur de la transition, l'énergie renouvelable crée de nouveaux défis au fur et à mesure que nous poursuivons cette circularité. Le développement à grande échelle de panneaux solaires, de turbines éoliennes et de batteries pour le stockage ou les véhicules électriques augmentera sensiblement le taux d'extraction et de transformation de matériaux spécifiques. La production des batteries, par exemple, est consommatrice de lithium, cobalt et nickel, et entraînera inévitablement des dommages environnementaux importants liés à l'extraction ainsi que des effets de rareté, avec des problématiques sociales liées aux droits des communautés touchées. Il sera essentiel d'anticiper et d'adapter l'économie circulaire en matière d'énergies renouvelables à mesure que le secteur s'élargira - en ciblant la préservation des ressources, le recyclage/réemploi ainsi que la limitation et le traitement des déchets.
  • Si nous envisageons l'effet peut-être le plus direct et le plus immédiat sur le paysage boursier, il est clair que la pénurie de ressources entraîne des fluctuations importantes des prix du marché qui, sans s'y limiter, peuvent provoquer une instabilité du système économique mondial. La volatilité des prix des matières premières, également due à des facteurs géopolitiques et économiques, est désormais plus élevée qu'à tout autre moment au cours des 100 dernières années. Les risques d'approvisionnement se font jour dans toutes les catégories de ressources, des métaux rares aux stocks de poissons, avec des implications claires pour les entreprises et les investisseurs.
Téléchargez le document (en anglais)
Téléchargez le document (899.11 Ko)

Articles et vidéos

Environnement

Les technologies au service de la lutte contre le changement climatique

  • Par Olivier Eugène
  • 22 septembre 2022 (5 minutes)
Environnement

Comment réussir la transition énergétique ?

  • Par AXA Investment Managers
  • 30 août 2022 (5 minutes)
Environnement

L’hydrogène vert au cœur de la transition énergétique ?

  • Par Amanda O’Toole
  • 18 août 2022 (7 minutes)

    Avertissement

    Investir sur les marchés comporte un risque de perte en capital.

    Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/CE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés, une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considéré comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers. Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée. Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Du fait de sa simplification, ce document peut être partiel et les informations qu’il présente peuvent être subjectives. Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles, de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers. L’information concernant le personnel d’AXA Investment Managers est uniquement informative. Nous n’apportons aucune garantie sur le fait que ce personnel restera employé par AXA Investment Managers et exercera ou continuera à exercer des fonctions au sein d’AXA Investment Managers.

    AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – La Défense 9 – 6, place de la Pyramide – 92800 Puteaux. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-008 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 421 906 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.

    Avertissement sur les risques

    La valeur des investissements, et les revenus qu'ils génèrent, sont sujets à des variations, ce qui peut engendrer une perte totale ou partielle du capital initialement investi.

    Etes-vous un investisseur professionnel?

    Je confirme par la présente que je suis un investisseur professionnel au sens de la législation applicable et que je ne suis pas un ressortissant des États-Unis.
    Je comprends que tous les fonds ne sont pas adaptés à tous les types de clients et qu’ils ne sont pas disponibles dans tous les pays. Je comprends que les informations fournies le sont uniquement à titre informatif et qu’elles ne constituent pas une sollicitation ou un conseil en matière de placement.
    Je confirme que je dispose des connaissances, de l’expérience et des compétences nécessaires en matière de placement, et que je comprends les risques associés aux produits d’investissement, au sens des règles applicables dans ma juridiction.