Avertissement : des membres du public sont contactés par des personnes prétendant travailler pour AXA Investment Managers. Découvrez plus d'informations et ce qu'il faut faire en cliquant ici.

Investment Institute
Environnement

Cinq principes pour l'élaboration d'une stratégie « Buy and Maintain » axée sur les enjeux climatiques

  • 30 mai 2022 (5 minutes)

Les stratégies « Buy and Maintain » ont pour objet de constituer une position stratégique durable et résiliente pour les fonds de pension et d'autres investisseurs institutionnels. L'objectif est d'améliorer les performances du marché du crédit Investment Grade à long terme par le biais de portefeuilles hautement diversifiés limitant la rotation des titres et les coûts de transaction. Depuis quelques années, l'évidence selon laquelle les risques liés au changement climatique et les mesures prises à l'échelle mondiale pour y faire face doivent être activement pris en compte pour mener à bien une telle stratégie s'est imposée.

Le monde est confronté aux conséquences de la crise ukrainienne, et notamment aux enjeux liés à l'approvisionnement et à la gestion de l'énergie. Mais nous sommes convaincus que la dynamique politique en faveur de l'objectif de zéro émission nette d'ici à 2050 se poursuivra. Selon nous, les investisseurs ont désormais l'occasion de structurer leurs portefeuilles de manière à suivre le rythme du changement dans l'univers des entreprises et sur les marchés du crédit.

Pour y parvenir, il convient de procéder avec le plus grand soin. Nous pensons que les investisseurs Buy and Maintain ont tout intérêt à introduire une perspective climatique dans leurs portefeuilles en appliquant les cinq principes suivants :

Complétez vos objectifs financiers

C'est la première priorité. L'intégration des enjeux climatiques, comme l'atténuation des risques et l'alignement sur l'objectif de zéro émission nette, doit servir à améliorer, ou tout au moins à maintenir, les performances financières. Selon nous, l'intégration de la dimension climatique prend davantage en compte les risques émergents et significatifs, y compris ceux qui découlent des tendances de consommation et des sanctions réglementaires. Or, ces risques sont de nature à accroître le nombre de défauts et de baisses de notation potentiels.

Dans le processus que nous privilégions, l'analyse de scénarios permet d'élaborer notre cadre de compréhension et une équipe d'analystes de recherche crédit fondamentale intègre les enjeux climatiques dans le processus de recherche pour les facteurs tant financiers qu'ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance). Parallèlement, les gérants structurent les portefeuilles de manière à minimiser les risques climatiques sur des échéances plus longues. L'objectif est d'obtenir un profil de risque climatique optimisé qui minimise les ventes forcées, tout en offrant des avantages environnementaux plus généraux au fil du temps.

Il ne s'agit pas d'être « vert à tout prix ». Cette approche de l'investissement Buy and Maintain à faible rotation des titres en portefeuille vise à réduire les coûts et à orienter les risques climatiques vers des échéances plus courtes, les réinvestissements pouvant ainsi remodeler progressivement les portefeuilles vers un alignement sur l'objectif de zéro émission nette et récompenser les leaders de la transition énergétique.

Investissez dans la transition

Chaque portefeuille, même entièrement aligné sur l'objectif de zéro émission nette, est susceptible de ressentir les effets des risques physiques liés au changement climatique. En finançant la transition, nous estimons que les détenteurs d'actifs peuvent conserver un éventail d'opportunités plus large, maintenir potentiellement de meilleurs niveaux de spreads et réduire le taux de rotation des titres en portefeuille, tout en accompagnant les entreprises fortement émettrices vers le zéro émission nette, contribuant ainsi à atténuer les risques physiques plus généraux liés au changement climatique et à bâtir des économies plus durables.

Les positions détenues dans le cadre des stratégies Buy and Maintain axées sur les enjeux climatiques doivent donc être constituées d'émetteurs déjà alignés sur l'objectif de zéro émission nette, d'émetteurs en cours d'alignement et d'émetteurs proposant des solutions climatiques, comme les obligations vertes, qui apportent un financement direct aux entreprises et aux projets visant à atténuer le changement climatique ou à s'y adapter.

Force est de constater qu'il est relativement simple de réduire l'intensité carbone au sein d'un portefeuille. Il suffit de liquider les valeurs les plus émettrices pour réduire radicalement les émissions. Par exemple, la vente des 5 % d'entreprises les plus émettrices dans notre portefeuille standard permettrait de réduire les émissions de 40 %. Cela étant, nous pensons que les investisseurs doivent rester prudents face aux exclusions en bloc susceptibles d'écarter les entreprises à forte intensité carbone qui progressent vers un alignement sur l'objectif de zéro émission nette, mais qui ont encore du chemin à parcourir. Une approche trop stricte risque de réduire fortement l'univers d'investissement, d'accroître le risque de concentration et de priver de capitaux des entreprises susceptibles de mener un véritable processus de transition. 

Bien entendu, l'exclusion ou le désinvestissement des entreprises peu performantes en matière de lutte contre le changement climatique dès lors qu'elles n'ont pas suffisamment progressé ou qu'elles ne sont pas disposées à s'engager dans une stratégie de réduction nette des émissions (ou à la demande d'un client) reste une option, en particulier si elles sont exposées à un niveau croissant de risques liés au climat.

Chaque secteur au sens large peut jouer son rôle dans la transition. Au sein du secteur des services aux collectivités, les entreprises les plus performantes seront aussi indispensables demain qu'elles le sont aujourd'hui, et la réussite de leur transition constituera un maillon essentiel du processus menant à l'objectif de zéro émission nette.

Nous pensons également qu'il sera primordial de soutenir une « transition juste » attentive aux répercussions sociales du déclin industriel et de l'évolution de notre bouquet énergétique. Tout changement brutal concernant le lieu et le mode de travail des populations risque de fragiliser certaines communautés et d'accentuer les inégalités. Selon nous, les investisseurs peuvent contribuer à atténuer cet impact et à réduire les risques sociaux liés aux investissements à long terme en élargissant leur analyse de la transition de cette manière.


Dans la pratique

Notre approche et notre analyse influent directement sur la prise de décision concernant les portefeuilles. Début 2022, nous avons cédé notre participation dans une entreprise qui proposait des solutions d'énergie renouvelable, mais qui a décidé d'investir dans une centrale à charbon représentant alors une part importante de ses revenus. Malgré sa présence continue dans l'univers des énergies propres, nous avons décidé que sa nouvelle orientation était incompatible avec les portefeuilles sensibles aux enjeux climatiques et nous avons liquidé notre position. Le produit a été réinvesti dans un titre mieux aligné sur l'objectif de zéro émission nette et offrant des caractéristiques financières plus favorables.


Alignez votre portefeuille sur l'objectif de zéro émission nette

Nos stratégies de crédit Buy and Maintain axées sur les enjeux climatiques visent toutes à atteindre l'objectif de zéro émission nette d'ici à 2050 ou avant, mais c'est la nature de cet alignement qui est déterminante. Voici quelques exemples concrets de la façon dont certains de nos clients visent l'objectif de zéro émission nette :

Portefeuille 100 % aligné sur l'objectif de zéro émission nette d'ici à 2050, avec un objectif intermédiaire de 50 % de réduction des émissions d'ici à 2030.

Définition d'une série d'objectifs concernant le degré d'alignement du portefeuille au fil du temps. Par exemple, en veillant à ce que tous les émetteurs soient en phase d'alignement, soient alignés ou aient atteint l'objectif de zéro émission nette d'ici à 2030, sur la base des six catégories du Groupe d'investisseurs institutionnels sur le changement climatique (IIGCC). 

Nous pensons que les objectifs de réduction des émissions de CO2 ne doivent pas se faire au détriment de la performance des portefeuilles ou de la poursuite plus générale des nouveaux modèles économiques souhaités par les investisseurs responsables à long terme. Le deuxième exemple ci-dessus illustre bien la manière dont un investisseur peut accroître progressivement la proportion d'émetteurs en portefeuille poursuivant des objectifs ambitieux mais réalisables de zéro émission nette, en s'appuyant sur les recherches approfondies menées par notre équipe de recherche crédit fondamentale.

Dans l'idéal, et en particulier pour un portefeuille Buy and Maintain à faible rotation, ce processus d'alignement croissant s'effectuera par le biais d'un réinvestissement naturel des liquidités et de la capitalisation des nouveaux afflux de capitaux plutôt que par une rotation active, afin d'éviter des coûts de transaction inutiles et onéreux. Au niveau du portefeuille global, nous n'acceptons de nous exposer à des risques climatiques plus élevés que sur des échéances plus courtes, en privilégiant les émetteurs mieux alignés et présentant des risques climatiques moins élevés sur le long terme. Les gérants de portefeuille peuvent alors laisser s'éteindre la dette à court terme et décider soit de réinvestir dans le même émetteur, soit de rechercher des entreprises du même secteur qui ont prouvé de manière plus convaincante leur leadership en matière de lutte contre le changement climatique. Cela permet d'éviter que nos portefeuilles ne détiennent des actifs inexploitables, c'est-à-dire des actifs présentant peu ou pas de valeur économique dans un monde en transition.

Nous pensons qu'en apportant des changements axés sur les enjeux climatiques à leurs actifs, les fiduciaires pourront enrichir leurs dispositifs, quelle qu'en soit la finalité. Ceux qui visent l'autosuffisance bénéficieront d'une plus grande résilience face au changement climatique à long terme, tandis que ceux qui envisagent un transfert de risque disposeront de portefeuilles plus étroitement alignés sur ceux des compagnies d'assurance qui prennent en charge leurs actifs. Le coût d'un éventuel transfert pourra ainsi être réduit, de même que les risques à court terme liés à l'évolution du contexte réglementaire qui pèsent sur les portefeuilles et l'impact sur les prix des actifs.

Impliquez-vous à tous les niveaux

L'établissement d'un dialogue ciblé avec la direction de l'entreprise est un élément essentiel du processus Buy and Maintain axé sur les enjeux climatiques. Nous pensons que l'engagement peut contribuer à façonner la stratégie des entreprises et leur permettre de devenir plus résilientes face aux impacts du changement climatique. Nous sommes également convaincus que cet engagement doit être un élément clé du processus de transition des entreprises, et donc des portefeuilles, en vue d'atteindre leurs objectifs climatiques. 

Le vote aux assemblées générales des entreprises dans lesquelles nous détenons des participations n'est qu'un des instruments à notre disposition. Les investisseurs obligataires disposent en fait d'un éventail tout aussi large d'outils leur permettant de mettre en œuvre des initiatives d'engagement significatives.

Nous estimons que pour être efficace, l'engagement doit être continu et intervenir à plusieurs niveaux : dialogue entre les analystes de crédit et les entreprises émettrices, échanges entre les équipes quantitatives et les fournisseurs de données, engagement à l'échelle des entreprises avec les organismes professionnels et les instances de réglementation. Dans l'univers de la lutte contre le changement climatique, chacune de ces interactions, outre les partenariats industriels établis avec nos homologues, a pour but de contribuer à la création d'entreprises plus durables et alignées sur l'objectif de zéro émission nette.

Au-delà des avantages environnementaux et sociaux plus généraux obtenus en contribuant à l'objectif de zéro émission nette par le biais de l'engagement, nous pensons qu'à moyen et long terme, l'engagement doit contribuer à rendre les trois premiers principes plus réalisables, tout en agissant comme un outil d'atténuation des risques. Les entreprises résolument tournées vers les questions de durabilité peuvent se révéler plus réactives face à des consommateurs plus exigeants, sont moins susceptibles d'être confrontées à des problèmes de réglementation ou de conflit sociaux comme les grèves et risquent moins d'être délaissées par les investisseurs. Cela peut se traduire par des risques moins élevés pour ces émetteurs en termes de perte de valeur ou de baisse de notation.

Du point de vue des portefeuilles, si un plus grand nombre d'entreprises sont accompagnées vers l'alignement, puis vers le zéro émission nette, l'univers d'investissement sera plus large et les gérants de portefeuille pourront sélectionner des obligations, maintenant ainsi la pleine diversification de cet univers d'investissement. 

Privilégiez la transparence par le biais du reporting

Soumis à une charge de plus en plus lourde en matière de reporting, les détenteurs d'actifs ont besoin, pour la gérer, de données claires et actualisées de la part de leurs gestionnaires d'actifs. Nous estimons que les avancées relatives à chacun des principes énoncés ci-dessus doivent être clairement communiquées aux clients, parallèlement aux indicateurs financiers traditionnels. De cette façon, les clients peuvent voir la façon dont une stratégie peut améliorer les résultats et produire un impact réel.

Mais quels indicateurs les détenteurs d'actifs doivent-ils prendre en compte et solliciter auprès des gestionnaires d'actifs ? À l'heure actuelle, aucun indicateur spécifique ne permet de rendre compte de manière satisfaisante de l'alignement sur l'objectif de zéro émission nette. Il est donc nécessaire de disposer d'un tableau de bord regroupant différentes données, accompagné d'explications claires. Selon nous, les rapports doivent au minimum inclure une fourchette d'émissions de CO2, le degré d'alignement sur l'objectif de zéro émission nette et un indicateur du risque lié au changement climatique.

En outre, ces indicateurs doivent être :

  • Simples à comprendre, afin que les investisseurs et les parties prenantes puissent saisir et apprécier leur signification
  • Cohérents dans le temps, afin que les progrès réalisés par rapport à ces indicateurs puissent être suivis sur une longue période
  • Cumulables sur l'ensemble des mandats et des classes d'actifs afin que les clients puissent établir un rapport sur l'ensemble du portefeuille, et surtout :
  • Pertinents au regard des exigences réglementaires et des objectifs d'investissement des clients

Grâce à ce cadre, nous pensons que les clients seront en mesure d'évaluer pleinement les impacts réels et potentiels du changement climatique sur leur portefeuille et de fixer des objectifs liés aux enjeux climatiques en conséquence, tout en visant des performances durables à long terme.

Investment Institute

Nos experts de l'investissement présentent leurs principales convictions

En savoir plus

Articles connexes

Environnement

La course vers les énergies renouvelables s’accélère au travers du conflit politique ukrainien.

  • Par Chris Iggo , Gilles Moëc
  • 23 juin 2022 (10 minutes)
Environnement

L’impact de la crise ukrainienne sur le changement climatique

  • Par David Page , Olivier Eugène
  • 06 juin 2022 (10 minutes)
Environnement

La situation géopolitique face à la course à la neutralité carbone

  • Par AXA IM Investment Institute
  • 30 mai 2022 (5 minutes)

    Avertissement

    Investir sur les marchés comporte un risque de perte en capital.

    Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/CE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés, une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considéré comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers.

    Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée. Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document.

    Du fait de sa simplification, ce document peut être partiel et les informations qu’il présente peuvent être subjectives. Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions.

    Toute reproduction et diffusion, même partielles, de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers. L’information concernant le personnel d’AXA Investment Managers est uniquement informative. Nous n’apportons aucune garantie sur le fait que ce personnel restera employé par AXA Investment Managers et exercera ou continuera à exercer des fonctions au sein d’AXA Investment Managers.

    AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – La Défense 9 – 6, place de la Pyramide – 92800 Puteaux. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-008 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 421 906 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.

    Avertissement sur les risques

    La valeur des investissements, et les revenus qu'ils génèrent, sont sujets à des variations, ce qui peut engendrer une perte totale ou partielle du capital initialement investi.

    Are you an IFA or other Professional Investor ?

    Are you a financial advisor, institutional, or other professional investor?

    This section is for professional investors only. You need to confirm that you have the required investment knowledge and experience to view this content. This includes understanding the risks associated with investment products, and any other required qualifications according to the rules of your jurisdiction.