Avertissement : des membres du public sont contactés par des personnes prétendant travailler pour AXA Investment Managers. Découvrez plus d'informations et ce qu'il faut faire en cliquant ici.

Un guide pour mieux comprendre les ETF actifs

  • 22 août 2022 (5 minutes)

Nous pensons que les fonds indiciels cotés (ETF) vont continuer à occuper une place grandissante dans le paysage financier. Dans ce guide, notre objectif est d’aider les investisseurs à comprendre l'évolution du marché des ETF, en distinguant les ETF traditionnels à gestion passive des ETF à gestion active, un segment récemment en plein essor.

L’évolution du marché des ETF

Si les encours des ETF ont connu une croissance rapide au cours des 20 dernières années1 , leur origine remonte au début des années 1990. Le krach boursier de 1987 a suscité la demande d'une structure de fonds offrant une meilleure liquidité et autorisant les transactions intra journalières.

Il s’agissait alors de concevoir un véhicule regroupant un panier diversifié de valeurs, qui serait calqué sur les fonds d'investissement, mais coté en bourse et négocié comme un seul titre tout au long de la journée, à l’instar des actions.

À l’époque, les investissements passifs visaient à suivre la performance d'un panier de titres ou d'un indice de marché. De nos jours, les ETF proposés sur le marché ont évolué pour permettre aux investisseurs d’accéder à un éventail plus large de stratégies incluant un nombre croissant de fonds à gestion active.

Mise en œuvre d'une stratégie active dans le cadre des ETF

La plupart des investisseurs ont toujours utilisé les ETF comme des instruments répliquant les indices. Les ETF offrent une exposition à moindre coût aux marchés financiers via un processus d’achat/vente plus simple que celui lié aux fonds communs de placement. Les ETF peuvent être achetés soit par l'intermédiaire d'un courtier, soit directement sur un compte de trading en ligne. Cependant, la structure d’un ETF n'est qu'une « enveloppe », susceptible d’abriter des stratégies très diverses. À cet égard, l'évolution des marchés et de la demande des investisseurs a donné lieu à plusieurs innovations dans le secteur des ETF, dont la plus importante est l'introduction des ETF actifs.

Plutôt que de viser à reproduire les positions et la performance d'un indice, les ETF actifs peuvent être utilisés pour répliquer un portefeuille modèle géré activement. Ce portefeuille modèle est susceptible d’être construit à partir d'une liste d'investissements pouvant être sélectionnés par un gérant de portefeuille.

Le gérant utilise ses compétences, son expérience et d'autres ressources pour sélectionner une combinaison de titres qui, selon lui, est la plus susceptible de répondre aux objectifs du fonds, mais aussi pour ajuster le portefeuille modèle en fonction de l'évolution des conditions de marché. Dans un ETF actif, un indice de référence peut être utilisé à des fins de comparaison des performances, mais l'objectif n'est pas de générer un rendement conforme à celui de l'indice. Il s'agit plutôt d'améliorer la performance grâce à une sélection de titres active, dans le cadre d’un ETF.

Les ETF passifs qui répliquent un indice de référence peuvent acheter physiquement un panier de titres pour reproduire la performance de l'indice (« réplication physique »), ou utiliser des produits dérivés tels que des swaps pour suivre au plus près cette performance (« réplication synthétique »). De leur côté, les ETF actifs peuvent investir directement dans les titres sélectionnés par le portefeuille modèle.

Les ETF actifs peuvent également offrir l’accès à des opportunités ou à des thèmes d’investissement difficiles à cibler dans le cadre de la gestion passive. Toutefois, rien ne garantit qu'un ETF actif atteindra ses objectifs, et les coûts associés aux ETF actifs sont généralement plus élevés que ceux des ETF passifs, car les premiers demandent plus d’expertises, de compétences et de jugement des gérants de portefeuille pour analyser et sélectionner les titres.

La différence entre les ETF actifs et les ETF « smart beta »

Les ETF « smart beta » peuvent utiliser des filtres pour privilégier ou exclure certaines caractéristiques d'un indice de référence, en vue d'améliorer la performance par rapport à cet indice. Par exemple, nous avons récemment observé l’émergence d’indices dits ESG, qui excluent les entreprises les plus émettrices de carbone.

En outre, les ETF « smart beta » peuvent cibler des facteurs tels que le rendement, la croissance, la faible volatilité, privilégier des méthodes alternatives – équi-pondération plutôt que pondération par la capitalisation boursière – pour déterminer le poids relatif des différents titres. La gestion de ces ETF repose généralement sur des règles et leur mise en œuvre est systématique.

Un ETF actif est plutôt conçu pour s'affranchir de l’indice et permet au gérant de constituer un panier de titres géré activement, susceptible de viser des résultats financiers et non financiers.

La différence entre les ETF actifs et les fonds communs de placement actifs

Entre ces deux types de produits, les similitudes sont plus nombreuses que les différences : les fonds communs traditionnels actifs et les ETF actifs regroupent un ensemble d'investissements géré par des professionnels. Ils offrent une exposition à une gamme diversifiée d'investissements via un véhicule unique.

Comme les ETF actifs visent à refléter un portefeuille modèle construit et géré activement par un gérant de portefeuille, leur valeur ne se contente pas de suivre les mouvements d’un indice. L'objectif est plutôt d'utiliser leur souplesse pour investir uniquement dans les titres que le gérant juge attrayants, ce qui évoque l’approche d’un fonds commun géré activement.

La principale différence réside dans le fait que les ETF actifs se négocient en bourse, ce qui leur confère les avantages suivants :

  • Accessibilité : les ETF sont facilement accessibles et négociables, car ils sont cotés en bourse au même titre que les actions. Les investisseurs ont ainsi la possibilité de les négocier à tout moment pendant les heures de marché.
  • Trading : les ETF offrent des prix en temps réel (dans des conditions normales de marché) et la flexibilité de la négociation intra-journalière, comme les actions. Les ETF permettent à l'investisseur final de négocier aisément et efficacement sur le marché secondaire (via les bourses ou directement via les teneurs de marché), offrant ainsi une couche supplémentaire de liquidité et un temps de mise sur le marché plus rapide, ce qui renforce l’efficacité opérationnelle pour les investisseurs souhaitant effectuer rapidement des allocations importantes. En revanche, les fonds communs ne peuvent être achetés et vendus qu'en fin de journée, de sorte que remplacer un investissement par un autre peut prendre plus de temps.
  • Transparence : de nombreux ETF sont entièrement transparents en termes de positions détenues et de prix, ce qui permet aux investisseurs de suivre facilement leur investissement.

En résumé, les ETF actifs combinent certains des avantages potentiels des fonds communs avec la commodité, la transparence et la liquidité d'un véhicule au format ETF. Il convient toutefois, comme pour tout produit d'investissement, de tenir compte de certains risques avant d'investir dans des ETF, notamment le risque de marché et les risques d'investissement tels que le risque de taux d'intérêt, le risque de liquidité, le risque spécifique à l'entreprise cible, le risque de crédit et le risque de concentration, ainsi que d'autres risques propres à chaque ETF. Comprendre dans quelle mesure le processus et les objectifs de placement d'un ETF actif s'alignent sur les objectifs de placement et la tolérance au risque de chacun s’avère donc essentiel.

En savoir plus sur la transparence

En Europe, les ETF actifs sont totalement transparents, tout comme les ETF passifs.  Aux États-Unis, la Securities and Exchange Commission (SEC) a récemment autorisé une moindre transparence pour certains ETF gérés activement, appelés ETF « semi-transparents » ou « non transparents ». Ces ETF publient la liste des titres en portefeuille moins fréquemment (p.ex., mensuellement plutôt que quotidiennement) ou seulement partiellement (p.ex., en montrant un portefeuille représentatif ou en masquant les pondérations réelles). Cela permet aux gérants de conserver la confidentialité de leurs idées.

Rôle des ETF actifs au sein d’un portefeuille

Les ETF actifs peuvent jouer exactement le même rôle que les fonds communs traditionnels. Ils peuvent notamment être utilisés comme éléments constitutifs d'un portefeuille, ou comme instrument offrant une diversification intégrée.

En outre, si les ETF permettent de fréquentes transactions intra-journalières, ils peuvent également être utilisés pour atteindre des objectifs de long terme, ainsi que pour accéder efficacement à des thèmes spécifiques en ayant la liberté de s'écarter d'un indice de référence. Selon nous, cet aspect est particulièrement important pour les investisseurs qui visent des résultats spécifiques, tels qu’une contribution positive aux enjeux environnementaux. 

Les ETF actifs offrent donc une option supplémentaire dans la boîte à outils de l'investisseur, susceptible d’être associée à des investissements actifs et passifs, en ETF ou en fonds communs traditionnels.

  • V29ybGR3aWRlIGNvbGxlY3RpdmUgRVRGIGFzc2V0cyB0b3RhbGxlZCA8YSBocmVmPSJjLiQyIj5jLiQyPC9hPiBiaWxsaW9uIGluIDIwMDIgdmVyc3VzIDxhIGhyZWY9ImMuIj5jLjwvYT4gJDEwIHRyaWxsaW9uIGluIDxhIGhyZWY9IjIwMjEuIj4yMDIxLjwvYT4gU291cmNlOiBFUEZSLCBOb3ZlbWJlciA8YSBocmVmPSIyMDIxLiI+MjAyMS48L2E+

Inscrivez-vous à la lettre mensuelle actions thématiques ?

S'abonner
S’abonner à nos publications.

    Avertissement sur les risques

    La valeur des investissements, et les revenus qu'ils génèrent, sont sujets à des variations, ce qui peut engendrer une perte totale ou partielle du capital initialement investi.

    Etes-vous un investisseur professionnel?

    Je confirme par la présente que je suis un investisseur professionnel au sens de la législation applicable et que je ne suis pas un ressortissant des États-Unis.
    Je comprends que tous les fonds ne sont pas adaptés à tous les types de clients et qu’ils ne sont pas disponibles dans tous les pays. Je comprends que les informations fournies le sont uniquement à titre informatif et qu’elles ne constituent pas une sollicitation ou un conseil en matière de placement.
    Je confirme que je dispose des connaissances, de l’expérience et des compétences nécessaires en matière de placement, et que je comprends les risques associés aux produits d’investissement, au sens des règles applicables dans ma juridiction.