• AXA IM
  • Stratégie Robotech : Grande solidité des principaux indicateurs de l’activité industrielle au Japon ces derniers mois

Avertissement : des membres du public sont contactés par des personnes prétendant travailler pour AXA Investment Managers. Découvrez plus d'informations et ce qu'il faut faire en cliquant ici.

Stratégie Robotech : Grande solidité des principaux indicateurs de l’activité industrielle au Japon ces derniers mois

  • 01 mai 2022 (7 minutes)

  • Le marché actions a progressé en mai et sur fond de rotation au détriment de certaines valeurs de croissance
  • Certaines de nos positions dans le secteur japonais de l’automatisation ont enregistré de solides performances
  • Nous avons procédé à un renforcement sélectif des positions au cours du mois

L’actualité

Les marchés actions ont augmenté en mai 2021. Le mouvement de rotation en faveur de secteurs axés « value » au détriment de certains titres de croissance s’est prolongé en première partie de mois, avant de se stabiliser dans la deuxième quinzaine. Ce contexte a pénalisé la stratégie Robotech ces derniers mois, compte tenu de son positionnement sur différents thèmes de croissance durable.

Le déploiement des vaccins contre le Covid-19 s’est poursuivi en mai, les États-Unis faisant la course en tête, ce qui est de bon augure pour la normalisation de l’activité économique dans la région, allié à l’amélioration qui semble se dessiner en Europe. Les perspectives d’une reprise de l’économie mondiale et d’un redressement connexe des dépenses des ménages à mesure de l’amélioration de la situation ces prochains mois restent selon nous encourageantes, notamment au regard de certains indicateurs d’activité comme les PMI1 qui ont nettement progressé.

Ces dernières semaines, le marché s’est focalisé sur les perspectives d’inflation alors que le mouvement de réouverture des économies se poursuit. Quelques phases de volatilité en ont résulté, nourris par les craintes d’une remontée des taux d’intérêt plus tôt que prévu aux États-Unis. Cependant, la Réserve fédérale a une nouvelle fois confirmé la nature transitoire de cette inflation et s’est réengagée à maintenir le cap de sa politique monétaire actuelle. Bien que nous n’anticipions pas de croissance significative des salaires au cours des prochaines années, il convient de souligner que la pénurie de main-d’œuvre ou la hausse des salaires pourrait naturellement entraîner un accroissement de la demande d’équipements d’automatisation. Nous suivons de près cette évolution.

Les indicateurs avancés de l’activité industrielle au Japon, tels que les commandes de machines-outils et de robots, se sont révélés très solides au cours des derniers mois. La vigueur observée au second semestre 2020 en Chine se diffuse désormais à l’échelle mondiale, notamment aux États-Unis, et d’autres marchés, comme l’Europe, commencent à remonter la pente. La hausse des dépenses en capital2 à travers le monde devrait soutenir la demande à l’égard de plusieurs fournisseurs d’équipements d’automatisation.

Positionnement et performance du portefeuille

En mai, certaines de nos positions dans le secteur japonais de l’automatisation ont dégagé de solides performances, à l’image de Fanuc et de Yaskawa, deux entreprises spécialisées dans la robotique, qui bénéficient de l’amélioration des tendances sur le front des dépenses en capital3 au sein du marché de l’automatisation, ainsi que de la croissance structurelle continue de la robotique dans des domaines tels que l’automatisation d’entrepôts.

L’incertitude demeure sur le marché des semi-conducteurs face aux pénuries de composants. Tel qu’indiqué précédemment, nous adoptons une vision à plus long terme du secteur et pensons que l’équilibre entre l’offre et la demande devrait s’améliorer ces prochains trimestres. La demande devrait rester vigoureuse grâce au redressement des ventes d’automobiles et l’environnement pour l’électronique grand public devrait se montrer favorable. Nvidia, le géant des puces dédiées aux solutions d’intelligence artificielle, et Microchip, un fabricant de semi-conducteurs axé sur les marchés industriels et automobiles finaux, ont annoncé au cours du mois de bons résultats malgré ces perturbations.

En mai, nous avons étoffé notre position sur Altair, un fabricant américain de logiciels spécialisé dans les technologies de simulation destinées au secteur de la conception et de l’ingénierie. Établie plus tôt dans l’année, cette position a été progressivement renforcée.

Nous avons également étoffé notre position dans le spécialiste japonais de la robotique industrielle Fanuc et dans la société de technologies médicales Axonics. Dans le secteur des semi-conducteurs, nous avons renforcé notre exposition à ON Semiconductor et pris une partie de nos bénéfices sur Nvidia.

Perspectives

Les signes de rebond de l’activité industrielle et les solides carnets de commandes des entreprises de robotique industrielle sont porteurs d’espoir pour une reprise en 2021 après les perturbations occasionnées par la pandémie. À l’heure actuelle, cela vaut particulièrement pour l’activité en Chine, mais les États-Unis se redressent eux aussi tandis que l’Europe et le Japon sont légèrement en retard.

Outre la demande refoulée d’équipements d’automatisation après la crise du Covid-19, nous pensons qu’une certaine libération de la demande refoulée se manifeste à l’issue de la guerre commerciale sino-américaine de 2019/2020. Nous commencions à déceler des signes de cette reprise fin 2019 et début 2020 avant que le Covid ne mette les plans d’investissement des entreprises en suspens. Si elle commence à se concrétiser, cette tendance pourrait annoncer une période prolongée d’accélération de l’activité industrielle et des dépenses d’investissement3 susceptible de soutenir un ensemble d’entreprises du secteur de l’automatisation.

Les volumes dans le secteur du commerce électronique ont considérablement augmenté durant la période de confinement, ce dont les entreprises disposant d’une forte présence en ligne ont tiré parti, tandis que celles en retard sur ce plan ont été à la peine dans bien des cas. Bien que cette transition vers le commerce électronique soit en partie de nature temporaire, nous sommes convaincus que certaines habitudes de dépenses changeront de façon permanente. Pour soutenir cette transition vers le commerce en ligne à l’avenir, nous anticipons des investissements considérables dans les plateformes logistiques et d’expédition, compte tenu du besoin des entreprises de renforcer leurs capacités dans ce domaine. Un vaste ensemble de fournisseurs de solutions d’automatisation devrait bénéficier de cet accroissement des dépenses en capital3 .

Il est de plus en plus admis que les véhicules électriques (VE) suscitent un intérêt croissant chez les consommateurs à mesure que leur prix diminue, que la technologie des batteries s’améliore et que les consommateurs se focalisent sur les enjeux environnementaux. En revanche, l’investissement significatif nécessaire pour fabriquer ces nouveaux VE et leurs batteries est peut-être moins souligné. Il convient de noter que les décisions sur les dépenses en capital3 sont prises aujourd’hui pour des véhicules qui seront produits dans 12 à 24 mois. Dès lors, les perspectives pour les sociétés qui fournissent des équipements comme les robots industriels, les lasers et les systèmes de vision s’améliorent.

Perspectives mensuelles Robotech Mai 2022
Download report (258.16 Ko)

    Avertissement

    Aucune garantie ne peut être donnée quant au succès de la stratégie Digital Economy. Les investisseurs peuvent perdre tout ou partie du capital qu’ils ont investi. La stratégie est soumise à certains risques, notamment les risques liés aux actions, aux marchés émergents, aux placements internationaux, aux placements ESG, et aux investissements dans des petites et micro capitalisations ainsi que dans des classes d’actifs ou secteurs spécifiques.

    Risques associés

    Risque de perte du capital : risque de perte du capital investi. 

    Risques liés aux marchés émergents : les titres émergents peuvent être moins liquides et plus volatils que les titres émis sur des marchés développés. 

    Risques liés aux placement internationaux : les titres émis ou cotés dans différents pays peuvent nécessiter l’application de normes et réglementation différentes et peuvent être impactés par l’évolution des taux de change. 

    Risques inhérents aux investissements dans l’univers des petites et micro-capitalisations : les titres des petites et micro capitalisations sont moins liquides.

    Risque actions : Sur ces marchés le cours des actifs peut fluctuer selon les anticipations des investisseurs et entraîner un risque pour la valeur des actions. Le marché action a historiquement une plus grande variation des prix que celle des obligations. En cas de baisse du marché action, la valeur liquidative baissera.

    Risque lié aux critères ESG : L’intégration de critères ESG et de durabilité au processus d’investissement peut exclure des titres de certains émetteurs pour des raisons autres que d’investissement et, par conséquent, certaines opportunités de marché disponibles pour les fonds qui n’utilisent pas les critères ESG ou de durabilité peuvent être indisponibles pour le Compartiment, et la performance du Compartiment peut parfois être meilleure ou plus mauvaise que celle de fonds comparables qui n’utilisent pas les critères ESG ou de durabilité. La sélection des actifs peut en partie reposer sur un processus de notation ESG propriétaire ou sur des listes d’exclusion (« ban list ») qui reposent en partie sur des données de tiers. L’absence de définitions et de labels communs ou harmonisés intégrant les critères ESG et de durabilité au niveau de l’UE peut conduire les gérants à adopter des approches différentes lorsqu’ils définissent les objectifs ESG et déterminent que ces objectifs ont été atteints par les fonds qu’ils gèrent. Cela signifie également qu’il peut être difficile de comparer des stratégies intégrant des critères ESG et de durabilité étant donné que la sélection et les pondérations appliquées aux investissements sélectionnés peuvent, dans une certaine mesure, être subjectives ou basées sur des indicateurs qui peuvent partager le même nom, mais dont les significations sous‐jacentes sont différentes. Les investisseurs sont priés de noter que la valeur subjective qu’ils peuvent ou non attribuer à certains types de critères ESG peut différer substantiellement de la méthodologie du Gestionnaire Financier. L’absence de définitions harmonisées peut également avoir pour conséquence que certains investissements ne bénéficient pas de régimes fiscaux préférentiels ou de crédits car les critères ESG sont évalués différemment qu’initialement envisagés. 

    Risques inhérents à l’investissement dans des secteurs ou des classes d’actifs spécifiques : Certains Compartiments concentrent leurs investissements dans certaines classes d’actifs spécifiques Prospectus Page 152 sur 194 AXA World Funds (matières premières, immobilier) ou dans des sociétés de certains secteurs économiques (par ex., la santé, les biens de consommation et services de base, les télécommunications ou l’immobilier) et sont par conséquent exposés aux risques associés à la concentration des investissements dans ces classes ou secteurs. Ce type de stratégie les rend vulnérables en cas de baisse de valeur ou de liquidité de ces classes d’actifs ou secteurs

    Non destiné à une clientèle non professionnelle : ce document est exclusivement destiné aux investisseurs / clients professionnels, institutionnels, qualifiés, tels que définis par les lois et réglementations locales applicables. Sa circulation doit être restreinte en conséquence

    Avertissement sur les risques

    La valeur des investissements, et les revenus qu'ils génèrent, sont sujets à des variations, ce qui peut engendrer une perte totale ou partielle du capital initialement investi.

    Etes-vous un investisseur professionnel?

    Je confirme par la présente que je suis un investisseur professionnel au sens de la législation applicable et que je ne suis pas un ressortissant des États-Unis.
    Je comprends que tous les fonds ne sont pas adaptés à tous les types de clients et qu’ils ne sont pas disponibles dans tous les pays. Je comprends que les informations fournies le sont uniquement à titre informatif et qu’elles ne constituent pas une sollicitation ou un conseil en matière de placement.
    Je confirme que je dispose des connaissances, de l’expérience et des compétences nécessaires en matière de placement, et que je comprends les risques associés aux produits d’investissement, au sens des règles applicables dans ma juridiction.