• AXA IM
  • Analyses
  • Les gagnants et les perdants de 2022. Quelles classes d’actifs privilégier ?

Avertissement : des membres du public sont contactés par des personnes prétendant travailler pour AXA Investment Managers. Découvrez plus d'informations et ce qu'il faut faire en cliquant ici.

Les gagnants et les perdants de 2021. Quelles classes d’actifs privilégier ?

Les gagnants et les perdants de 2022. Quelles classes d’actifs privilégier ?

  • 26 janvier 2022 (5 minutes)

Les points clés

  • L’année 2021 a dépassé les attentes. Nous abordons 2022 avec une surexposition sur les actions européennes, les financières et les petites capitalisations américaines
  • Les classes d’actifs à potentiel en 2022, et celles avec un potentiel limité
  • Les événements que nous surveillerons de près en 2022
  • Là où il y aura de la volatilité, il y aura des opportunités

L’année 2021 ne s’annonçait pas aussi bonne qu’elle le fut, mais elle a dépassé nos prévisions ; ce fut une année record. Le contexte macroéconomique favorable a été marqué par des chiffres de croissance particulièrement forts, des fondamentaux solides et d’excellents résultats publiés par les entreprises. Et ce, malgré une certaine disparité entre les zones géographiques et une inflation très supérieure aux attentes qui devrait se poursuivre au moins jusqu’au deuxième trimestre 2022.

Ce contexte a été particulièrement porteur pour les marchés actions, même si les incertitudes quant à la crise sanitaire et au scénario économique ont généré des rotations violentes entre secteurs et styles de gestion. L’année 2022 pourrait bien être une année charnière marquée par le début de la normalisation des politiques monétaires et un ralentissement de la croissance, sources de volatilité.

Dans le tableau ci-dessous, souvent utilisé pour illustrer les bienfaits de la diversification, nous voyons que les classes d'actifs affichent des performances très variables ; les gagnants et les perdants sont rarement les mêmes d'une année sur l'autre.

Tableau winners and loosers 2021

Les actions américaines et européennes caracolent en tête, portées par le maintien des mesures monétaires et gouvernementales exceptionnelles qui visaient à soutenir l’activité économique et l’accès au financement dans des conditions très favorables.

Dans les pays émergents, les disparités ont été fortes avec notamment un décrochage des marchés actions en Chine qui connait une bulle sur trois des principaux piliers de son économie, à savoir dans le secteur immobilier, le crédit et la surcapacité de production dans le secteur manufacturier.

En ce début d’année 2022, nous continuons de privilégier les actions, particulièrement les bancaires européennes ainsi que les petites capitalisations américaines

1. Les bancaires européennes

Après une très bonne année 2021, nous pensons que la tendance va se poursuivre en 2022 sur les bancaires européennes pour trois raisons :

La sensibilité des valeurs bancaires à la remontée des taux fonctionne à l’inverse de celui du marché : elles tendent à mieux performer lorsque les taux longs montent plus vite que les taux courts car elles empruntent à court terme et prêtent à long terme. Ainsi, la perspective de remontée des taux longs devrait - toutes choses égales par ailleurs - accroître leur marge d’intérêt. Cette situation pourrait changer en 2023 lorsque la BCE devrait selon nous remonter ses taux directeurs.

Le niveau de valorisation reste bas, avec un ratio prix/bénéfices attendus pour les bancaires européennes à 9,7 contre 17,1 pour les actions européennes dans leur ensemble (graphique 1)

Leur capacité à délivrer des dividendes plus élevés que les autres secteurs. A titre d’illustration, le ratio de distribution des dividendes qui mesure la part des bénéfices redistribués aux actionnaires est de 45 % pour les valeurs bancaires européennes, contre 30 % par exemple pour le Nasdaq. Plus intrinsèquement, le rendement du dividende des bancaires est à 3,6% % alors qu’il est de 2,6% sur le reste du marché des actions internationales/européennes (graphique 2).

Graphique 1. Le ratio prix/bénéfices attendus à 12 mois des banques européennes versus actions européennes dans leur ensemble.
Source : Source MSCI, IBES, AXA IM Research. 31 décembre 2021
Graphique 2. Rendement du dividende des banques versus du reste du marché
Source : Source MSCI, IBES, AXA IM Research. 31 décembre 2021

2. Petites capitalisations américaines

En ce début d’année, nous prenons une position tactique sur les petites capitalisation américaines, plus cycliques, qui devraient bénéficier de l’accélération de la croissance américaine, après le trou d’air qu’elles ont connu au troisième trimestre 2021 en raison notamment de problèmes dans les chaines de production. Les valorisations nous paraissent en deçà de leur valeur théorique, et la décote que nous identifions constitue selon nous un bon point d’entrée, d’autant que la prime de risque liée à Omicron pourrait décroître.

Néanmoins, nous savons que les petites capitalisations américaines peuvent être plus sensibles que les grandes capitalisations aux mouvements de remontée de taux, leur niveau d’endettement étant en général plus élevé. Pour autant, la remontée des taux ne représente pas un frein car nous gardons à l’esprit que le stock de dette qui arrive à échéance en 2022 pour les entreprises américaines s'était constitué à des conditions financières moins attrayantes qu'aujourd'hui ; leur refinancement reste par conséquent favorable.

Les classes d’actifs sur lesquelles nous voyons le moins de potentiel en 2022

Au sein d’un portefeuille diversifié, les obligations sont utilisées notamment dans les phases difficiles de marché, car elles peuvent jouer un rôle d’amortisseur. Toutefois, nous maintenons une allocation limitée sur les obligations souveraine et le crédit investment grade en raison du scénario de resserrement de la politique monétaire que nous attendons en 2022 et de la hausse des rendements qui en découlera. Les obligations spéculatives à haut rendement présentent un potentiel certes plus attrayant mais leur très forte corrélation aux actions, que nous continuons de privilégier, rend leur potentiel de diversification limité dans un portefeuille multi classes d’actifs.

1. Govies européennes et américaines

Les obligations souveraines européennes et américaines nous paraissent chères. La remontée des taux directeurs des banques centrales dans le cadre de la normalisation de la politique monétaire devrait faire monter les taux réels et avoir ainsi un impact à la baisse sur les niveaux de valorisation des Govies européennes et des treasuries américains.

2. Credit Investment Grade

Les valorisations nous paraissent élevées et les spreads de crédit très étroits, ce qui ne permettra pas de protéger ce segment de la remontée des taux. Par ailleurs, avec la diminution des programmes d’achats d’actifs des banques centrales et la fin des programmes de soutien budgétaire, nous pensons que les spreads pourraient même légèrement s’écarter et peser ainsi sur la performance de la classe d’actifs qui ne devrait pas être un vecteur de performance positive dans nos portefeuilles.

Les événements que nous allons surveiller de près en 2022

En 2022, nous surveillerons tout particulièrement les événements suivants :

Fed et BCE. La politique monétaire de la Fed, avec un focus particulier sur la taille de son bilan. En complément de la réduction des chats d’actifs, une erreur de communication, une remontée des taux trop rapide et une réduction de la taille de son bilan trop violente pourraient entraver la reprise économique américaine. Dans le sillage de la remontée des taux, nous observerons avec attention un éventuel mouvement de taux de la BCE, même si celui-ci ne devrait pas arriver avant 2023.

Virus. Nous continuerons de suivre l’évolution de la situation sanitaire, même si l’essentiel des complications et des tensions économiques est, nous semble-t-il, derrière nous.

Elections. Aux Etats-Unis, les sondages des élections de mi-mandat donnent les démocrates perdants. Le Président Biden pourrait être affaiblit et voir des restrictions budgétaires importantes susceptibles d’impacter la demande, et par ricochet la croissance domestique. En Europe, les tensions sont modérées.

Chine. Après une année 2021 difficile, les autorités chinoises adoptent des mesures plus agressives en vue d’éviter un atterrissage brutal de l’activité. Les capacités du pays à soutenir son économie dans un environnement déprimé et impacté par la bulle immobilière risquent de se retrouver limitées. Le risque règlementaire dans le secteur de la technologie est également à considérer, d’autant que le modèle de croissance de l’empire du Milieu s’essouffle.

Pour réussir en 2022, il faudra être sélectif, réactif et flexible. Malgré les équations à plusieurs inconnues, nous continuerons de piloter l’allocation en accord avec nos convictions et en fonction des signaux de marché que nous identifions pour réaliser les mouvements tactiques que nous jugerons opportuns. Dans un environnement qui demeure incertain malgré la bonne dynamique de croissance et l’atténuation de la pandémie, la sélection des valeurs devrait rester la principale source d’alpha.

Multi Asset

Découvrez le Multi Asset chez AXA IM

Que vous cherchiez à générer des revenus ou à protéger votre capital, nos stratégies multi-actifs peuvent vous aider à atteindre vos objectifs d’investissement.

En savoir plus

Articles et vidéos

Multi-actifs

Vues d’allocation d’actifs, mars 2022

  • Par Serge Pizem
  • 14 avril 2022 (7 minutes)
Multi-actifs

Crise en Ukraine et retour de la volatilité : ce que les investisseurs doivent savoir

  • Par Mathieu L'Hoir
  • 03 mars 2022 (5 minutes)
Multi-actifs

Vues d’allocation d’actifs, janvier 2022

  • Par Serge Pizem
  • 07 janvier 2022 (5 minutes)

    Avertissement

    Investir sur les marchés comporte un risque de perte en capital.

    Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/CE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés, une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considéré comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers. Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée. Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Du fait de sa simplification, ce document peut être partiel et les informations qu’il présente peuvent être subjectives. Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles, de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers. L’information concernant le personnel d’AXA Investment Managers est uniquement informative. Nous n’apportons aucune garantie sur le fait que ce personnel restera employé par AXA Investment Managers et exercera ou continuera à exercer des fonctions au sein d’AXA Investment Managers.

    AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – La Défense 9 – 6, place de la Pyramide – 92800 Puteaux. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-008 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506

    Avertissement sur les risques

    La valeur des investissements, et les revenus qu'ils génèrent, sont sujets à des variations, ce qui peut engendrer une perte totale ou partielle du capital initialement investi.

    Etes-vous un investisseur professionnel?

    Je confirme par la présente que je suis un investisseur professionnel au sens de la législation applicable et que je ne suis pas un ressortissant des États-Unis.
    Je comprends que tous les fonds ne sont pas adaptés à tous les types de clients et qu’ils ne sont pas disponibles dans tous les pays. Je comprends que les informations fournies le sont uniquement à titre informatif et qu’elles ne constituent pas une sollicitation ou un conseil en matière de placement.
    Je confirme que je dispose des connaissances, de l’expérience et des compétences nécessaires en matière de placement, et que je comprends les risques associés aux produits d’investissement, au sens des règles applicables dans ma juridiction.